Rolf Lislevand

Hautot-cncert-Foto-D-Vass-28[1]

25 novembre 2018 à 17h | Les Halles

Rolf Lislevand

théorbe, luth et guitare baroque

Né en 1961 à Oslo, Rolf Lislevand,

étudie la guitare classique à l’Académie de Musique de l’Etat de Norvège .Durant ses études, il se produit régulièrement dans de nombreux studios, clubs et groupes avec sa guitare électrique, ce qui lui apporte une expérience précieuse de l’improvisation qui marquera profondément son toucher dans son langage musical et son approche de la musique ancienne. Il entre ensuite à la Schola Cantorum Basiliensis où il poursuit ses études auprès d’Hopkinson Smith et d’Eugène Dombois avant d’être invité par Jordi Savall à l’accompagner au sein de ses diverses formations: Hespèrion XX, La Capella Reial de Catalunya et Le Concert des Nations. Il acquiert une parfaite connaissance de la musique française pour viole de gambe du 17e siècle avec le chef espagnol, et Montserrat Figueras lui fera pour sa part découvrir la musique vocale espagnole des 16e et 17e siècles. Il s’établit à Vérone (Italie), où il essaie de reconstituer une manière authentique de jouer la musique italienne de la première moitié du seicento. Il est nommé professeur la même année à la Staatliche Hochschule für Musik à Trossingen en Allemagne et quitte son poste au CNR de Toulouse.

Son premier disque, consacré à la musique de Hieronymus Kapsberger, se voit attribuer, en plus des critiques chaleureuses, un « Diapason d’Or de l’année 1994 »,et le MIDEM, à Cannes, le récompense du titre de « Meilleur Disque de musique instrumental d’avant 1650″la même année. En 1995 Gramophone l’élit  » Critic’s choice ». Avec les albums qui suivent, « Encuentro », « Codex » et « Alfabeto », Rolf Lislevand poursuit son idée d’une interprétation basée sur un équilibre subtil entre la recherche musicologique la plus actuelle, et l’inspiration,la créativité d’un musicien formé dans une culture musicale européenne du 21ième siècle.

Avec l’ensemble Kapsberger, il propose une nouvelle conception artistique de la musique instrumentale de 17e, ainsi qu’une révision de la tradition actuelle de la musique ancienne. Son interprétation des oeuvres de Kapsberger, Santiago de Murcia, Gaspar Sanz et de compositeurs moins diffusés aujourd’hui, a donné une nouvelle impulsion à toute une génération d’instrumentistes. Lislevand réintroduit des éléments de rythme, d’improvisation réelle, une maîtrise merveilleuse des timbres, de l’espace sonore et restitue ainsi la valeur d’une tradition musicale d’autrefois pour un public d’aujourd’hui.

Conjointement au travail de son ensemble, il réalise sa vision du répertoire soliste du luth et guitare avec des disques consacrés à la musique de J.S.Bach, Gaspar Sanz et l’école française des luthistes du 17e siècle et s’impose comme un des luthistes de référence de notre époque, reconnu par une critique unanime et de nombreux prix discographiques: Diapason d’Or de l’année, 10 de répertoire, Choc du Monde de la Musique, Grammophone’s critic’s choice, Spelemannsprisen etc.

Poussé par son inspiration et sa curiosité, il collabore avec des interprètes importants de multiples horizons musicaux. Ses initiatives l’ont amené à travailler avec des orchestres baroques (en tant que directeur musical), des musiciens de jazz, flamenco, populaire de différentes origines, musique arabes, orientales et musique contemporaine.

En 2006 il commence la collaboration avec le label ECM avec le projet nouve musiche, suivi par Diminuito en 2009 et actuellement attendent le sorti d’un double album solo dédiée a la musique française de Théorbe et guitare baroque. Il apparait sur autour de 80 production CD, dont 18 en titre de soliste et directeur de son ensemble. Sinon, il s’occupe attentivement de sa classe de musique ancienne à Trossingen où il développe un concept d’enseignement qui correspond à un esprit du temps différent du nôtre, en accord avec une idée humaniste de l’homme et de son expression artistique.

PROGRAMME

Scaramanzia
-Musique baroque Italienne et espagnole pour cordes magiques
  • Gaspar Sanz Paradetas

  • Francesco Corbetta (Paris 1672) Folias
    Caprice de Chaconne

  • G.B Granata Toccata

  • Antonio Carbonchi Aria di Firenze

  • Alessandro Piccinini (Bologna 1624) Toccata

  • Hieronymus Kapsberger (Roma 1640) Canarios    
    Arpeggiata
     

  • Alessandro Piccinini Ciaccona

  • Hieronymus Kapsberger Toccata

  • Benardino Gianoncelli Corrente

  • Hieronymus Kapsberger Toccata 

  • G.P Foscarini Tasteggiata

  • Gaspar Sanz Jacaras

  • Antonio Carbonchi Scaramanzia

  • Gaspar Sanz Canarios

  • Santiago de Murcia Tarantelas

 

DSC01394

1re partie :

Hitomi Ue & Guilhem Maynier 

clarinette – guitare

Née au Japon, Hitomi UE a effectué une partie de ses études en France, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris et de Versailles auprès de Franck Amet et de Manuel Metzger. Puis, elle poursuit ses études à la Haute Ecole des Arts du Rhin à Strasbourg avec Sébastien Koebel ou elle obtient le Bachelor et le DNSMP (Diplôme National Supérieur de Musicien Professionnel).

 Aujourd’hui étudiante à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Master concert dans la classe de Frédéric Rapin et Pascal Moraguès, elle s’oriente vers le métier de musicienne d’orchestre, tout en gardant une grande activité de chambriste.

Actuellement étudiant à la Haute Ecole de Musique de Sion auprès de George Vassilev, Guilhem MAYNIER a auparavant étudié à la Haute Ecole des Arts du Rhin à Strasbourg avec le Duo Melis (Susana Prieto et Alexis Muzurakis). Il cultive un grand intérêt pour la musique de chambre, en plus du travail du répertoire soliste. Il a également eu l’occasion de se produire lors de plusieurs projets avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg notamment au Zénith de Strasbourg dans le cadre du festival de musiques contemporaines Musica et à la Philharmonie de Paris.

Son goût pour la pédagogie le mène aujourd’hui à suivre un Master en Pédagogie instrumentale.

Les deux musiciens se rencontrent à Strasbourg et forment le Duo Coloris. Depuis deux ans, ils ont joué de nombreux concerts en France et au Japon.

PROGRAMME

  • Bela Bartok (1881-1945) Danses populaires roumaines
  • I – Jocul cu bâtă (Danse du bâton)
    II – Brâul (Danse du châle)
    III – Pe loc (Sur place)
    IV – Buciumeana (Danse du Bucsum)
    V – Poarga Românească (Polka roumaine)
    VI – Mărunțel (Minuscule-Danse rapide)
  • Jean Françaix (1912-1997) Sonate pour flûte à bec et guitare (trans. Duo Coloris)
    II – Larghetto 
    IV – Saltarella

 

Ce concert est parrainé par:

nouveaux logos

Document2

 

 

 

Grande Salle des Halles

Prix des places :
Adulte: Frs 25.-
AVS: Frs 15.-
Etudiant, apprenti: Frs 10.-
Enfant jusqu‘à 16 ans: gratuit
CarteCulture: Frs 10.- de réduction
Membre donateur RG et carte Citypass: Frs 5.- de réduction

Contact : 078.853.79.24 | info@rencontresguitares.ch
La Grande Salle des Halles – Rue de la Promenade 44 – Bulle